第14 Travailler et apprendre à l’étranger avec Emmanuel Navarre France to Ireland

Scroll down to content

email us: leonardo.martin@pm.me

Transcript
bienvenue cette édition du wpt comme la naba français 18 au jeudi je suis avec emmanuel la terre là ça va ça va merci de vos âmes ainsi d être avec moi et avec nous c’était des podcasts c’est un plaisir est ce que tu peux raconter à ce tour bien sûr je vais parler un petit peu de moi donc donc rapidement donc donc moi c’est manuel je suis français je vivais à paris je travaillais à paris au cours des dernières années et donc j’étais je travaille depuis 4 5 ans dans le consulting et j’avais toujours eu ce désir de partir travailler à l’étranger au moins découvrir les expériences à l’étranger est également d’améliorer mon angle ex qui était un objectif à notre objectif comme escalettes tout intérêt à traîner alors j’ai appris l’anglais à l’école comme beaucoup des riverains sauf qu’en france on apprend à l’anglais qui à ses dires assez littéraire en fait on aaron ne prend pas suffisamment les provinces chiites je dirais way est ce qui fait que en fait j’ai aussi rencontré mon un partenaire qui est irlandaise inde avarie d’accord et donc je me suis rendu compte que mon anglais était vraiment pourri ouimette sellam nécessitait je me suis dit allez la meilleure la meilleure la mer façon d’améliorer tout ça ça va être le partir et donc on était d’accord tous les deux donc on a l’objectif c’était de partir au canada dans un premier temps à dakar donc le canada anglophone et plus particulièrement toronto on avait raison oui et c’est une chose qui doit décider de parts et voilà en fait j’étais j’étais assez je m’ennuyais dans mon boulot tout à temps et je vous vois là je me suis dit allez ça fait trois quatre ans je suis dans mon entreprise c’est là il est temps de partir et pour ça donc j’avais étudié un peu le canada parce que si c’était un pays anglophone tous les matins au québec forcément vu et les paysages du canada me font rêver la vie un peu américaine vais donc pour que la plénière mais voilà pour la première fois j’avais jamais été au canada en plus en donc c’était vraiment je vais direct aux états unis mais canada jamais donc je me suis dit allez en parler et pour ça il faut un visa donc il a fallu postuler à ce qu’on appelle ternie vacances-travail d’accord et donc comme gap alors c’est un visa qui permet donc de qui dure deux ans et qui permet de travailler et de voyager au canada en fait d’un cran pouvoir 2 1 pour deux ans à douala la même c’est pas mal deux ans c’est pas mal mais le problème surtout en tant que français c’est qu’il y ait un nombre limité de vida y en a huit mille accessible et il ya à peu près 35 maria 30 25 30 mille candidats donc c’est un système de loterie d’accord et bon j’y vois là donc je me suis inscrit dès le début pour participer à un maximum de loterie en psycho les gens qui veulent partir au canada il faut savoir qu’en septembre je crois que c’est la saxo bank ça commence donc il faut vraiment s’inscrire dès le départ pour avoir le plus de chance de participer et de haut le tri et de tirer au sort combien d’éteindre pourquoi 30 alors ben moi je m’étais inscrit l’ouverture des bassins c’était en septembre et me semble et j’ai été tiré septembre octobre m trois mois plus tard j étais de sirène sachant que les premiers les premières loterie avait commencé un mois avant donc en fait j’ai attendu un mois de suspense en matière et l ama portuaire qui est irlandaise était sur des loteries et irlandaises ou yahoo il y avait autant de candidats que de visa tu as comme les y avait quand même une loterie aussi sur le même principe et en fait on a été tirée la même semaine donc ça a été parfait on a même temps on n’a même pas eu le temps de se poser la question s’est dit on va ces destins on va partir voilà des pahlavi non on n’a pas changé la vie et après il a fallu choisir quel pays e et puis quelle ville quelles régions du canada et comment en fait quel objectif et c’est là en fait où je pense qu’il ya un travail à faire en fait c’est de savoir où pourquoi je pars en fait et qu’est ce que je vais faire quelques ducale et l’expérience que je veux vivre et l’idée c’était en fait de m’installer quelque part donc dans une ville c’est importante est de trouver un travail en fait similaire à ce que je faisais oui voir vraiment pendant un an ou deux voilà continuer à apprendre et à développer les connaissances voilà j’avais donc j’avais 10 ans sur internet je m’étais renseigné un petit peu sur les sur ce qu’on peut trouver et il ya beaucoup de commentaires qui disent vous allez voir avec un visa temporaire c’est pas évident de trouver un travail pareil il ya quelque chose qui est important au canada notamment c’est l’expérience canadienne oui donc ils nous disent si vous n’avez pas l’expérience canadienne c’est difficile de trouver aussi surtout un travail peu qualifié alors bon ce qui est écrit la réalité on se dit ouah moi je vais y arriver n’est pas tout il ya pas de problème j 4 ans d’expérience à mon anglais comme à provoque bien progressé entre temps on parlait anglais tout le temps en fait t’es vivant mince et c’est c’est eh bien non c’est en anglais c’était bien ça mais c’était pas mon anglais était pas encore flou mais il était c’était correct à gardien mais bon les entretiens les entretiens se sont arrêtés sur place les entretiens pour trouver du travail c’est qu’une fois qu’on était au canada donc bon on a choisi partir à toronto au final voilà pour que j’ai quitté mon emploi enfin j’ai pris un complice d’observateurs en fait par sécurité toute façon à ce que je puisse revenir si ça se passait mal cette décision voilà c’était une décision risquée mais moi un risque et ça change que je pouvais travailler donc voilà on est arrivé à toronto et 20 nouveaux pays on connaît personne tout un nouveau système donc il a fallu première chose trouver un appartement bien donc on a eu la chance notre coin appartement rapidement qu’on n’avait pas de travail donc on a été assez chanceux sur le parent pas des décades et là tu connais la contestation non sans rien ça on n’avait rien non mais franchement 20 47 de la chance je recommandais je dirais pas que ça arrive à tout le monde voilà le message voilà il avait dû un français en tant que locataire si c’était bien passé il a dit qu il nous a dit oui j’aime bien les français donc ok voilà vous avez là partent alors faire attention aux arnaques et c’était aussi on se dit bon je voulais donner un acompte de en liquide par un peu peur mais finalement ça s’est bien passé après au moins un compte en banque un c’est comme en iran la démarche à faire ouais téléphone et puis voilà l’état s’est cherché à chercher un travail les plus importants vu donc entre temps d’envoi on a fait des week-ends pour voyager a découvert un peu autour de toronto c’est très sympathique en fait il faut il faut il vivre en fait pour connaître un petit peu les quartiers saint pas élevé les parcs on est arrivé en septembre en fait même que l’an dernier en 2010 7 septembre et donc on avait découvert l’automne enfin fin de l’été on avait un bel été indien enfin le début d’automne on a été voir les couleurs et c’est vraiment un peu et à ningbo province un peu à côté comme ça ouais c’est vrai en plus dans la 2 c’est sympa de voilà de partir les couleurs en voiture c’est assez sympa c’est clair mais bon dans l’at elle a toujours ses idées mais j’apporte ma place je l’aurais pas c’est pas donné le dollar canadien est assez assez élevé donc donc voilà ma compagne a trouvé a réussi à trouver un travail en fait il a fallu en octobre un peu près il le fallait un mois et demi pour trouver ça fait bien pour elle mais moi j’ai j’ai cherché cherché cherché et j’ai eu longtemps était confronté à ce problème en fait quand j’ai rencontré des agences de recrutement qui me disait ah ouais vous avez un tout en un permis temporaire donc déjà vous avez 5 % des emplois qui sont vous qui vous sont accessibles 95% des offres qu’ils ont ne veulent pas permis temporaires alors bon une fois nous le dit je me dis bon c’est peut-être là non cela j’en sens comme ça mais quand ça fait deux trois fois on se dit ça va être compliqué peut-être autre problème l’expérience canadienne et effectivement ça revenait régulièrement et j’ai rencontré beaucoup de gens de français d’irlandais sur place qui me disait effectivement j’ai commencé par travailler dont un call center tout a commencé par travailler dans un call center pendant 3 6 mois un peu plus parfois pour avoir une première expérience donc bon je m’étais dit on va essayer de faire ça peut-être mais même si mais c’était loin n’y avait pas forcément dans le centre de toronto il fallait avoir une voiture et caetera et je voulais pas investir trop en sachant que j’avais écouté pas rester donc voilà j’ai finalement j’ai aussi à travailler j’ai trouvé donc voilà j’ai vu passer pas mal de l’entretien ça c’est pas forcément concrétiser et j’ai un peu désespéré à arriver en décembre donc ça fait trois mois moi je travaille pas comme un peu plus de travail et me presser tout seul la journée même si on va se balader il ya la neige qui arrive et c’est pas forcément agréable et bon je me suis résigné j’ai cherché un travail dans les magasins à côté juste on n’a rien entendu boulangerie donc ça s’est bien passé c’était sympa mais c’est cette année ce pierre c’est une bonne expérience bien que ça avant et le seul on va dire que ce souci en fait ces crises de ça j’étais pas venu pour faire ça en fait il est arrivé en janvier on appris le métier on a pris les décisions s’est dit bon ça sert à rien de tout ça le canada c’est sympa mais on connaît pas il en mendiants etc on a fait un peu le tour déjà de toronto donc on s’est dit bon on rentre on rentre à voter partir on voulait pas rentrer à paris fort cela partira pas et arsenic gounon elle a du coup c’était parti en irlande adacore suis là maintenant voilà et voilà donc on a dit bon finalement parti en mars fin mars on est on est arrivé on est entre tes tavel chercher quelque chose à la nomade alors d’en bas les néerlandais s’est dit que ça allait plus facile aux d’avoir du réseau alors aussi quelque chose qui manquait au canada c’était les réseaux en fait c’est à dire des gens qui vont nous référer entrer en contact et c’est donc ça c’est quelque chose qui est important est en fait si je devais en fait résumé le canada je pense que si j’aurais dû partir avec une autre approche c’est à dire me dire ok je pars pas pour chercher un travail dans mon domaine mais je pars pour chercher une expérience vraiment quelque chose que je ferais pas en france ou que je ferais pas en europe mais je sais pas travailler avec des chiens de traîneaux vous travaillez dans un rang faire trois mois à toronto trois mois à vancouver trois mois mon voyage je sais pas mais en fait partir un peu plus sales aventure que vouloir s’installer dans ce pays sans expérience vu donc je pense que c’est quelque chose quand il faut vraiment ok il faut qu’il faut réfléchir en fait c’est pourquoi je veux partir quelle expérience qu’est ce que je veux que ça mc est ce que je veux découvrir en fait plus que vouloir travailler alors qu en irlande je m’étais dit bon donc on a dit on va partir en irlande j’ai commencé un peu à peu du terrain voire un peu les offres d’emploi avec ceara et beaucoup d’entreprises de telle ou telle compagnie ici et dont l’offre des esprits des fans aussi comment depuis le rush exactement là et la famille c’est quelque chose qui compte aussi les amis et c’est vrai que quand on est loin le dos du monde j’ai pas évident de rentrer et ses hôtes est aussi un argument j’en ai pas parlé c’est vrai mais c’est quelque chose auquel on se dit bon on va s’y faire et tout mais quand on connaît on n’a pas d’amis depuis longtemps ont là-bas les gens embarquent les gens arrivent c’est temporaire mais clairement que voilà il y aurait il un peu une assise on aurait plus de combats c’est presque une deuxième pays au final même si j avais jamais vécu encore oui donc voilà on s’épie lieberman ça va on va voir ce que ça donne j’avais peur de ne pas trouver un boulot un peu car j’avais peur parce que je m’étais dit au canada ce n’était pas bien pas bien j’avais pas trouvé ce que je voulais ouais je me dis est-ce que c’est mon niveau d’anglais qui est passé bon instagram bon entretien je sais pas est donc bon on est quand même arrivé en irlande et on a fait marcher le réseau donc tous les amis les contacts et qui et c est beaucoup plus facile parce que trouver un appartement on avait des contacts ces terrains ou d’un compte en banque j’avais quand même avec la copine qui est landais ont déjà des j’avais juste à laisser guider on va dire un petit peu mais finalement je me suis rendu compte que ça répondait beaucoup plus que j’avais beaucoup plus de retour à mes candidatures que canada corp au canada j’avais un retour pour 10 ici j’en avais un pour deux c’était la moins chère de cette tâche il s’est alors je sais pas si c’est un marché plus plus actif mais je dirais un marché qui requiert pas une expérience dans le pays précédemment les puits sachant qu’on n’a pas de visa besoin de visa et sillonne en tant que français en irlande c’est un marché fait plutôt facile accessible d’accord et les anglais l’anglais finalement je me suis rendu compte revenir ça passait très bien joué j’avais j’avais fait renaître des entretiens pour m’entraîner avec une recruteuse qu’on coupe les amis de pendant un contact que j’avais et qu’il faisait en fait les anglais n’avaient pas de souci ça va bien se passer mais effectivement ça s’est très bien passé tous mes entretiens en soirée bien passée et a priori j’ai été embauché par manquer mais je travaille aujourd’hui tous les jours en anglais c’est cool donc voilà donc j’ai passé pas mal d’entretien non on fait 3 j’ai passé les autres des entretiens pour trois entreprises c’est en finale j’ai réussi à progresser dans toutes les étapes dans les trois entreprises ce qui était une agréable surprise au final nous y réussit à avoir deux ans deux offres chez vacher war bay chez linkedin pour des postes auxquelles je n’aurais jamais pensé pouvoir prétendre à l’exemption sachant que le fait de parler français est un avantage certain parce qu’ils recherchent toujours beaucoup de français donc c’est un atout comme les comme je le vois par les allemands sa vraie tout parler peut-être espagnol aussi un petit peu mais français anglais j’ai l’impression que c’est un gros atout ici et donc voilà j’ai eu deux offres sur des volailles de salaire que j’avais pas en france des postes intéressants donc je me suis dit bon on va se lancer et donc j’ai choisi voir pts et par rapport à port comme par rapport à aux gens qui étaient là l’équipe par le retour d’expérience que j’avais eu en fait pendant l’entretien mais est ce qu’il a voulu confiant que tout pour avoir quelques passants qui est bien à nantes pour la can toit d’une facture qui met peut-être un peu différente que quelques matches et française ouais continue quand on arrive on y renonce je pense qu’il ya une chose qui est importante c’est il faut savoir que du bien vendre c’est un petit pays donc beaucoup de gens se connaissent ce qui fait que le réseau est pour moi primordial en fait oui d’accord et le réseau donc ces voix là ça va être c’est pas forcément des gens qu’on connaît qu’on connaît déjà mais ça va être être capable d’aller sur linkedin et de contacter des personnes qui travaillent dans l’entreprise pour laquelle vous postulez et de leur poser des questions lors demander comment ça se passe et c’est et sachant qu’il ya toujours un système de référence on va être ne peut pas passer le cv et puis obtenir des bonus ces personnels vont être généralement enclin à bas à donner des conseils et puis à transférentielle cv et aujourd’hui c’est comme ça que ça fonctionne c’est du réseau et les entreprises recrutent beaucoup parce que cette personne a été recommandé par telles personnes qui travaillent déjà dans l’entreprise d’accord est ce que cette personne donne des conseils comme ça alors généralement moi j’ai dit ce que j’ai fait donc je connaissais déjà des gens mais j’ai aussi contacté des gens dans d’autres entreprises par exemple assez les forces où j’ai pu quoi le tricks et voilà j’en ai pris deux trois qui travaillait là bas je l’aurais français ou allemand de tout ça dépend des et je leur ai demandé voilà comme ça se passe j’ai vu qu’il y avait neuf sympa qui est comme on voit là est-ce que tu auras des conseils et en général ils proposent rapidement est ce que si tu veux je peux passer ton cv ils savent que ya l’argent que je fais pareil et voilà et du coup ça permet d’avoir un pied un quasiment un appel assuré en fait derrière parce que quasiment tous cv transférer qu’il ya un mois un peu intéressants peut être va être contacté donc ça c’est un gros conseil c’est utiliser linkedin et voilà contacter des gens essaient de créer du réseau participe et j’imagine demandez network ennemis du tout comme ça est ce qu’il ya une différence entre la france et l’inde comme tout fait un entretien alors les entretiens les je dirais que c’est un peu plus on va demander en tout cas avoir déchaîné jean les jets étaient vraiment plus loin dans les entretiens j’étais au bout c’est vraiment des exemples ils veulent beaucoup d’exemples concrets d’exemple par exemple ou des destinations des places des situations europe du boulot voilà au travail où on a mis en place un projet où on a trouvé une solution pour répondre à un problème et c’est donc oui c’est peut-être un peu plus tourner dans le concret que sur sur dû raconter son cv quoi peut-être un peu plus après j’ai pas passer d’entretien en france depuis très longtemps mais oui un peu plus en contre et peut-être après et pour la négociation des salaires est ce l’air parce que tu as un organisme conseil pour je dirais qu’il faut pas viser trop bas à damas je dirais qu’il faut les salaires sont un peu plus élevés qu’en france tu as du 10 % à peu près donc à poste égal expérience est gage tirait faut demander un peu plus entre 10 et 15% de plus que ce qu’on pourrait avoir en france sachant que dans les têtes compagnie aujourd’hui notamment comme huissier à ward est je trouve qu’il paye quand même plutôt bien donc il faut pas avoir peur et à vrai dire j’avais demandé – chef des et en fait il de gris qui correspondent au poste diffusion des tranches en fait un peu et j’ai l’impression qu’en fait tout le monde est à peu près dans six tranches l’a donc faut pas demander faut pas demander trop non plus pour pas se fermer des portes mais demander un petit peu plus qu’en france d’accord parce que c’est un peu elle est payée c’est plus lent ici voilà les prix sont les prix je sais pas si on peut avoir des sujets en irlande ya les loyers à dublin sont très chers moi qui viens de paris je suis choqué c’est une fois le baril mais déjà paris c’était aussi oui mais dublin s’est il faut compter pour un appartement dans à peu près bien placé à deux pièces 1400 à 1500 milles donc à paris on peut avoir sa peau miro donc c’est pas évident après les transports sont chères ou si internet téléphone par rapport à la france cher ouais je parle pas du médecin est à pharmacie tous et pour tous et enfin c’est plein de choses auxquelles en france on pense pas en fait et finalement on perd quasiment autant de taxes en fait d’impôt sur le revenu ici et sauf que en france il ya beaucoup de choses qui sont vraiment pas cher parce que l’état participe beaucoup est ici n’ont donc il faut il faut anticiper voilà c’est pour ça que je dis qu’il faudrait il faut demander un peu plus d’argent aussi parce que de la vie coûte plus cher au final et si les îles il y a quelqu’un que être dense de facebook était un pays des francophonies liane avoir un désir dû aller à l’intérieur ce qu’il y à un conseil pour ces personnes quelqu’un qui parlerait français du coup et peut-être qu’à chaque compagnie au départ mais qu’il y a seitz poire l’été indien mais quelqu’un qui parlerait pas anglais vraiment ouais ouais je pense que alors si tu en as mal pour le mal au canada par exemple ça c’est là il ya des le québec 1 ils vont demander du français mais il faut quand même toujours avoir un petit peu un petit peu d’anglais quand même parce que même là bas et il ya beaucoup d’ échanges qui se font en anglais et donc il faut il faut avoir des bases je pense que avant de partir aussi à l’étranger comme ça alors sauf si on est on veut travailler dans un bar peut-être éventuellement mais même si même là encore il faut avoir un minimum d’anglais je pense qu’il faut quand même se dire ok je vais quand même faut pas partir sans rien faut partir en se disant je vais apprendre tout je pense pas que ce soit la bonne solution je pense qu’il faut quand même avoir des bases doigts et après on va être capable de passer des entretiens de rencontrer des gens si je devais donner à notre conseil aussi c’est une fois sur place j’ai rencontré pas mal de français qui sont ici qu israël parvient pas smartbox ou une chez google est en fait ils sont dans des équipes 100% française et ils ont ce qui me disait ça fait six mois sept mois qui sont là ils n’ont pas progressé en anglais du tout parce qu’ils sont toujours avec des français et c’est dommage parce que ma chaise oui voilà ici avorté face qui est bien c’est que toutes les équipes sont assez mixte peut être on peut parler français mais on peut aussi parler vont par 80% du temps en anglais avec son équipe toutes les réunions sont en anglais les formations c’est en anglais donc voilà il faut vraiment réussir je dirais si l’on est français on veut aller à l’étranger il faut éviter les français à l’étranger pour pouvoir parler ça peut rassurer mais c’est pas faire une colocation il faudrait éviter les français est définitivement même trouvé une copine irlandaise ou un peu perdu c’était bien social si c’est une option qui est effarant je pense la plus délaissée de rien quand il était à aux dépens il y à il y avait beaucoup de personnes qui s’étaient fait fesser ça donc j’ai une bonne technique enfin une bonne technique pour rendre l’âme on peut prendre vous parlez toujours en fait tout simplement apprendre autre chose que le langage professionnel aussi le lift de vocabulaire professionnel ouais voilà donc le conseil a évité les français et puis partir avec un petit peu un petit peu d’anglais quand même déjà sauf si on veut aller au au québec à la rigueur je pense que là bas ça fait beaucoup de francophonie donc est ce qu’ils gagnent des manières avec en ciel qui est tout coup de donner un dernier conseil faut il faut oser il faut y aller partis il n’y a pas d’échec je pense que voilà j’ai été au canada j’ai beaucoup considéré ça comme un échec mais au final j’ai beaucoup appris j’ai découvert j’ai amélioré mon anglais parlé à quelqu’un en anglais me fait plus peur du tout et d’ouvrir un compte en banque dans un autre pays appelé au téléphone voilà c’est des choses en fait que qui sont simples je peux faire perdre au final et il faut pas avoir peur de 2 je pense qu’au niveau d’anglais ça peuvent rebuter pas mal de gens mais voilà on a tous un accent moi j’ai un accent faut laisser les gens le comprennent voilà mais faut pas hésiter à demander à répéter et c’est qu’il n’y a pas deux il n’y a pas d’autre c’était comme toi dit voilà il n’y a pas de cause il faut oser il faut pas voir faire un puits puis un jour on reviendra t en france mais ma 6ème à la bad en rien le haut et s’il y a quelqu’un que vous voulez comme de la communication avec toi est ce qu’il ya mais je peux te je peux te donner moins un email sur lequel me contacter et tu veux maintenant boire beaucoup je te l’envoie alors par exemple comme envoyer un email à manuela et nude not 20 points en français lbe @ gmail point com dont manu point élevé @ gmail point com pourront poser des questions sur notamment canada et l’irlande je pense que c’est bon mais c est pour moi il y en a d’autres venez pas m’arrêter at 10 mai pm le point merci merci merci à bientôt à bientôt

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: